L'humain au cœur
de la consommation

L’agriculture biologique stimule le développement économique et social. Elle encourage notamment le développement rural durable, la création de nouveaux emplois locaux et crée de nouveaux liens entre les producteurs et les consommateurs grâce à une réduction du nombre d’intermédiaires. La consommation de produits bio apparait ainsi comme une nouvelle façon de consommer, directement liée aux notions de proximité et de solidarité.

L'humain au cœur de la consommation

L’agriculture biologique stimule le développement économique et social. Elle encourage notamment le développement rural durable, la création de nouveaux emplois locaux et crée de nouveaux liens entre les producteurs et les consommateurs grâce à une réduction du nombre d’intermédiaires.
La consommation de produits bio apparait ainsi comme une nouvelle façon de consommer, directement liée aux notions de proximité et de solidarité.
 

Le bio et le développement économique local

En choisissant des produits biologiques vous contribuez à la création d’emplois durables et de nouvelles activités au travers de l’UE.  L’Agence Bio, la plate-forme nationale d’information et de concertation sur le sujet, relaye sur son site deux études qui ont été effectuées en France et au Royaume-Uni. Elles indiquent qu’une structure bio crée 32 % d’emplois supplémentaires par rapport à une exploitation équivalente mais non bio. Les exploitations agricoles biologiques ont également tendance à nécessiter un personnel plus nombreux et plus qualifié pour la gestion des cultures et des animaux.
Avec un étonnant taux de croissance annuel d’environ 10%, le marché européen des produits biologiques offre des opportunités significatives aux secteurs biologiques de la transformation alimentaire, de la distribution et du commerce de détail au travers de l’UE, ainsi qu’aux fournisseurs de services clés tels que vétérinaires, chercheurs et gestionnaires financiers.
 

L’échange et le conseil indissociables de l’achat de produits bio

Suite aux récents scandales dans l’industrie agro-alimentaire (vache folle, viande de cheval), à l’augmentation des allergies alimentaires ou encore à la progression de l’obésité, l’envie de « manger sain  » se développe et nous nous intéressons davantage à la provenance et composition réelle de ce que nous avalons. Les produits issus de l’agriculture biologique, vendus en magasins spécialisés qui privilégient les circuits d’approvisionnement courts, permettent de répondre à ce besoin de réassurance.

Par ailleurs, le personnel des magasins spécialisés bio est souvent plus informé et connaisseur, donc plus à même de vous conseiller.

Faire ses courses en magasins bio se révèle ainsi être une façon nouvelle de consommer, plus humaine et répondant à une volonté de retrouver du lien et du sens dans sa consommation.